Un jour, une histoire

Traditions chrétiennes

1er janvier

Le jour du Nouvel An

Selon les régions et les périodes, le nouvel an n’a pas toujours été fêté à la même date. C’est d’ailleurs encore le cas aujourd’hui, où tous les pays ne considèrent pas le 1er janvier comme le premier jour de l’an. Mais depuis quand est-ce le cas en Occident ?

Le calendrier julien

Dans la plupart des cultures, le nouvel an a lieu entre le solstice d’hiver et l’équinoxe de printemps. À ce moment charnière où la vie renaît et où on observe le côté cyclique de la nature, les différentes cultures à travers le monde ont fêté ce renouveau.

Durant la Rome Antique, l’année commençait en mars (en témoignent les noms des mois de septembre, octobre, etc. qui indiquent le septième, le huitième mois de l’année). En 46 avant notre ère, le calendrier romain a pris tellement de retard sur le cycle réel des saisons que César met en place un nouveau calendrier. Ce dernier, qui démarre en 45 avant J.C., fait commencer l’année un premier janvier. Mois consacré à Janus, le premier jour de l’an lui rend hommage par une grande fête. Avec ses deux têtes, regardant le passé et le futur, il symbolise parfaitement la fin d’une année et le début d’une autre. Ces nouvelles années du calendrier julien ont 365 jours à la place des 355 du calendrier républicain.

Le jour du Nouvel An
Buste du dieu Janus, musée du Vatican

L’édit de Roussillon

Avec l’expansion du christianisme et la reprise de certaines coutumes païennes, le nouvel an n’est plus fêté à un jour fixe. La date de Noël n’est fixée le 25 décembre qu’à partir de 354. En fonction de cette date, l’Eglise fixe alors au VIIIe siècle le nouvel an huit jours plus tard (le 1er janvier), pour fêter la circoncision du Christ. Tout comme la fête de Noël, elle se réapproprie ainsi une ancienne coutume pour coller avec des pratiques encore existantes.

Mais tous les chrétiens ne respectent pas cette pratique. Le jour du nouvel an varie selon les époques et les régions. Par exemple sous Charlemagne, l’année commence le jour de Noël. D’autres rois ou évêques font commencer l’année en mars ou à Pâques.

Pour mettre de l’ordre dans le calendrier, le roi Charles IX promulgue en 1564 l’édit de Roussillon. Celui-ci fixe le nouvel an au 1er janvier pour tout le Royaume de France.

Le jour du Nouvel An
Le pape Grégoire XIII dans une gravure du début du XVIIe siècle

Le calendrier grégorien

Lors de la mise en place du calendrier grégorien, qui corrige les écarts du calendrier julien, le pape Grégoire XIII fixe le nouvel an au 1er janvier. Il tente de le rendre effectif dès la mise en place de son calendrier en 1582. Cependant, il faudra attendre 1622 pour que tous les pays catholiques fêtent nouvel an à cette date…

 

Sur ce, je vous souhaite à toutes et tous une merveilleuse nouvelle année !

Le jour du Nouvel An
"A Happy New Year" Carte postale, vers 1909. Missouri History Museum, n°39480.

Vous voulez lire un autre article « un jour une histoire »?

Partagez l'article ici

Sources

Le Feuvre, Delphine. « Nouvel An : pourquoi la nouvelle année débute-t-elle le 1er janvier ? ». Geo, 24.12.2021. En ligne ici

Luttaud, Bénédicte. « Pourquoi l’année commence-t-elle le 1er janvier ? ». Ça m’intéresse, 01.01.2019. En ligne ici

Images

Image 1 : Pixabay

Images 2 à 4 : Domaine public, Wikimedia Commons

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *