Les recettes historiques

La cuisine à travers les siècles

Traditions hivernales

Les biscuits de Noël

Faire et manger des biscuits à Noël… Des biscuits qu’on ne cuisine d’ailleurs qu’à cette période-là de l’année. Mais d’où vient cette étrange tradition ?

L’origine des biscuits de Noël

Déjà durant l’Antiquité, les Grecs cuisinaient des galettes semblables aux biscuits. Il s’agissait des dipyres, des pains cuits deux fois. La technique s’est ensuite répandue chez les Romains, puis les Celtes.

Le mot biscuit vient du français médiéval besquis, qui désigne des petits pains cuits deux à quatre fois pour assurer leur conservation. C’est aussi durant le Moyen Âge que naît la coutume de préparer des pâtisseries pour fêter la Nativité. Cette époque coïncide avec l’arrivée des épices en Occident. Après les Croisades et grâce au commerce, la cannelle, le gingembre ou encore les amandes arrivent sur les marchés européens.

Certaines traditions, comme celle de la préparation du pain d’épices, sont très anciennes, plus anciennes même que les traditions chrétiennes. Les Germains préparaient du pain au miel durant les fêtes hivernales, avant même l’introduction des épices en Europe.

Au XVIe siècle, la plus grande facilité d’accès aux épices et l’implantation progressive du sucre à la place du miel font grimper la production et la consommation de biscuits de Noël. Cependant, ce n’est qu’au XIXe siècle avec l’industrie et les premiers moules pour former les biscuits de Noël que ceux-ci atteignent leur immense popularité.

Les biscuits de Noël
Christoph Weigel "Der Lebküchner" (le fabriquant de pain d’épices), gravure, 1698.

Spécialités suisses

Au fil du temps, les pays germaniques conservent une plus grande affinité avec la confection de biscuits de Noël que les autres pays. C’est le cas de l’Allemagne (qui fabrique dès le XVIe siècle ses Lebkuchen, ou pain d’épices), de l’Autriche et bien sûr, de la Suisse.

C’est surtout à Bâle que de nombreux biscuits suisses voient le jour. Ainsi, dès le XVIIIe siècle, on y fabrique deux biscuits encore populaires de nos jours : les Mailänderli (milanais) et les Basler Brunsli (bruns de Bâle).

Les milanais ne viennent ainsi pas de Milan, mais les légendes racontent qu’il a été découvert par une délégation suisse au XVIe siècle lors d’un voyage à Milan, ou qu’il serait à cette même période grâce aux immigrés italiens…

Quant aux Zimtsterne, les étoiles à la cannelle, on fait aussi remonter leurs origines au XVIe siècle, mais du côté de Coire…

Les biscuits de Noël

Biscuits et magie de Noël

De nombreuses légendes existent également sur les biscuits de Noël, et la raison de leur fabrication. Noël est une période propice aux contes, et donc aux histoires fabuleuses…

On raconte que les premiers chrétiens ont repris la coutume germanique de la fabrication de pain au miel d’hiver. Cependant, les Celtes leur réservaient deux usages rituels. Au solstice d’hiver, ils les suspendaient à des fils dans le vent. Autrement, ils les jetaient dans l’eau ou le feu pour éloigner les mauvais esprits.

Il est possible que certaines traditions anciennes aient perduré. Ainsi, aux siècles passés, on conférait aussi aux biscuits ce même pouvoir contre les démons et de porte-bonheur.

Les biscuits de Noël
Mes biscuits de Noël préférés

Biscuits à la mélasse

Il existe des centaines de recettes de biscuits de Noël ! Et aujourd’hui, pour fêter Noël qui approche, je vous partage ma préférée ! Facile et délicieuse…

  • 100gr de beurre mou
  • 150gr de sucre roux
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 2 c.s. de mélasse
  • 1 œuf
  • 250 gr de farine
  • 1 c.c. de poudre à lever

 

  1. Mélanger le beurre, les sucres, la mélasse et l’œuf, jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
  2. Incorporer la farine et la poudre à lever.
  3. Fabriquer des rondins de pâte d’environ 4cm de diamètre, et les rouler dans le sucre roux.
  4. Faire reposer une heure au frais, puis couper des tranches de 4 mm d’épaisseur.
  5. Cuire 5 minutes à220°C.
Les biscuits de Noël

Vous voulez découvrir une autre recette historique?

Partagez l'article ici

Sources

« Des biscuits de Noël contre les démons et les froides nuits d’hiver ». Tabula, journal de la Société suisse de nutrition (SSN), n°4, 2011. En ligne ici

« Le milanais, la star modeste parmi les biscuits de Noël ». Swissinfo, 24.12.2016. En ligne ici

Majoube, Ulla. « Gâteaux et biscuits de Noël: une fête de symboles ». L’express, 02.12.2016. En ligne ici

Pop, Georges. « La petite histoire des mots – Biscuit (de Noël) ». Le Courrier, 16.12.2021. En ligne ici

Images

Images 1 et 4: Pixabay

Image 2 : Domaine public, Wikimedia Commons

Images 3 et 5 : Photographies de l’auteure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *